Archéosite

Le Centre de conservation et d’études, cœur de la recherche scientifique

Doté depuis 2013 d'un Centre de conservation et d’études (CCE), la Communauté d’Agglomération Gaillac-Graulhet a pour ambition de devenir un acteur central de la recherche et la préservation du patrimoine archéologique enfoui au sein de son territoire... et au-delà.

Un bâtiment qui évolue pour accompagner les missions du CCE

La Communauté d’Agglomération Gaillac-Graulhet a décidé d’entreprendre des travaux de réaménagement et d’agrandissement du bâtiment actuel.
Objectifs : augmenter les capacités de stockage du mobilier archéologique entrant dans les collections du musée, et en faciliter l’étude par les chercheurs.

En partenariat avec les services de la DRAC, les collectivités territoriales, les musées, les opérateurs d’archéologie, les structures de recherche ainsi que les associations, les collections conservées au sein du CCE sont ainsi mobilisables autour de projets de recherche et d’actions de médiation (expositions en coproduction, publications, colloques…).

Les réserves des collections archéologiques

Également dénommées mobilier archéologique, les collections archéologiques, issues des fouilles de Montans menées depuis les années 1960 et dans plusieurs communes du territoire de l’agglomération Gaillac-Graulhet, sont consultables sur rendez-vous pour les étudiants et les chercheurs.

L’inventaire des collections est consultable sur place ou à distance en formulant une demande auprès du Service Régional de l’Archéologie (base BERNArD).

Plus de 1500 caisses de mobilier archéologique, rassemblant plus de 15 000 lots d’objets, sont conservées au CCE et peuvent servir de support à de nombreuses études archéologiques.

La documentation associée 

Depuis sa création, l’Archéosite a acquis de nombreux documents conservés et inventoriés au sein du centre de documentation. 

Deux grandes familles de documents peuvent être consultés : 

  • Les ouvrages de bibliothèque – histoire et archéologie nationale et régionale, connaissance et conservation du patrimoine, catalogues d’expositions, livres jeunesse, actes de colloques, revues spécialisées, usuels. 
  • Un fonds documentaire très diversifié – rapports d’opérations archéologiques du territoire intercommunal, fonds iconographiques (photographies et diapositives), minutes de terrain, dossiers documentaires sur les collections.. 

Les conditions d’accès au CCE 

Le centre de documentation s’adresse à différents publics : 

  • Le public interne pour le montage d’expositions temporaires, d’activités pédagogiques, de projets de recherche… 
  • Le public externe, sur rendez-vous, pour une consultation sur place uniquement, à destination notamment des étudiants et chercheurs, des passionnés d’histoire locale, des lecteurs des médiathèques du réseau par l’intermédiaire du catalogue informatisé (consultation d’ouvrages) et des enseignants ou animateurs de structures d’éducation souhaitant préparer ou trouver un prolongement de leur visite. 

Les modalités d’accueil 

L’Archéosite donne accès à la consultation de sa documentation. L’accueil est obligatoirement sur rendez-vous et la consultation se fait uniquement sur place.

Bon à savoir : les conditions particulières d’accès aux documents.
Les rapports d’opérations archéologiques peuvent être communicables sous réserve de répondre aux règles applicables aux documents administratifs (Article L523-11 du Code du Patrimoine ; loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 concernant l’accès aux documents administratifs).
Pour toute question ou information relative au centre de documentation, veuillez vous reporter au formulaire de contact

Retrouvez toute l’actualité du réseau sur la page Facebook de l’Archéosite.